A.V.L Immobilier : Les futures gares du Grand Paris ont déjà des conséquences sur les prix de l’immobilier - News de l'agence AVL - Actualités - A.V.L Immobilier immobilier paris , immobilier pantin , immobilier aubervilliers , immobilier villeparisis , immobilier les lilas , immobilier mareuil la motte immobilier Paris 19ème, Pantin - Appartement, Bureaux, Cession de bail, Fonds de commerce, Hotel particulier, Immeuble, Local commercial, Loft, Maison, Parking / box, Programme Neuf, Terrain, - Paris 19ème, Pantin - Découvrez les appartements à vendre et à louer par notre agence AVL Immobilier à Pantin et dans le 19ème arrondissement de Paris.

Les futures gares du Grand Paris ont déjà des conséquences sur les prix de l’immobilier

Partager sur :

Prévu pour 2030, le projet du Grand Paris Express prévoit l’automatisation de 200 km de lignes, la création de 4 nouvelles lignes connectées au réseau existant et la prolongation de la 14. Ses objectifs sont donc de faciliter les déplacements dans l’Île-de-France, dans Paris et de proposer une alternative à la voiture afin de diminuer la pollution et les embouteillages. Dans le cadre de ce projet, 68 gares seront construites, qui entraîneront la naissance de nouveaux quartiers. Néanmoins, bien que le Grand Paris ne soit pas encore terminé, ses effets se font déjà ressentir sur les tarifs de l’immobilier à certains endroits. Et il semblerait que ce ne soit qu’un début…

Des nouvelles lignes de métro et des gares ayant un impact sur l’immobilier

D’après les notaires du Grand Paris, ce projet a et aura des conséquences sur le marché immobilier qui se traduiront, notamment, par des hausses de prix. Dans une étude publiée le 30 janvier dernier, ils ont répertorié les évolutions des prix d’appartements anciens dans un rayon de 800 mètres atour des 68 nouvelles gares. Dans quelques secteurs, des augmentations ont lieu depuis plusieurs années. Et ils ne sont pas les seuls à anticiper de telles hausses. De nombreux experts prévoient une augmentation des tarifs d’ici 2030 aux alentours de certaines stations. Et il faut bien reconnaître que ce projet est source d’opportunités immobilières car des quartiers vont être dynamisés et mieux desservis par les transports en commun. Et dans les nouveaux quartiers, outre des stations de métro, des logements, commerces, équipements et bureaux sont prévus. Des aménagements attractifs qui ne manqueront pas de séduire les Franciliens… et les investisseurs !

Des hausses de prix déjà constatées à proximité de stations

Dans leur étude, les notaires du Grand Paris expliquent que le long de certaines lignes, les prix ont bien augmenté au fil des ans, depuis le lancement du projet. Par exemple, près de la gare RER de Saint-Ouen, qui sera desservie par la ligne 14 quand elle aura été prolongée, les tarifs médians au mètre carré ont bondi de 76% entre 2008 et 2019 ! A la station Mairie de Saint-Ouen, le constat est similaire avec +68%. Idem pour les stations Pont-Cardinet (+64%) et Porte de Clichy où l’augmentation des prix atteint 55%. En fait, comme le révèle cette étude, pour l’instant, les hausses les plus fortes concernent surtout les secteurs situés autour des futures lignes 14 et 15. En revanche, les effets du Grand Paris Express sont encore faibles aux abords des lignes 16, 17 et 18. Cependant, les notaires font preuve de prudence quant à ces évolutions et précisent que « les prix restent essentiellement représentatifs des zones géographiques dans lesquelles ils s’inscrivent ». Pour connaître les conséquences exactes de ce projet sur l’immobilier, il faudra attendre encore un peu, d’autant que les premiers tronçons ne seront pas réalisés avant 2024, c’est-à-dire pour les Jeux Olympiques qui se dérouleront dans la capitale française au cours de l’été 2024.